Culture
- Publié le 7 juin 2022

Un spectacle poétique avec Ilotopie

Crédit photo : Eric Bienvenu

Avec DéRives, la compagnie Ilotopie utilise le fleuve comme scène de théâtre : féérique.

Contenu

Imaginez… Posés sur la Saône, comme en suspension, un joueur de flûte, 150 silhouettes lumineuses, 5 rats sur des pétales flottants… Tels des chiens de bergers, ceux-ci veillent à la cohésion du groupe qui dérive au rythme du courant. Vous venez de plonger dans l’univers de la compagnie de théâtre Ilotopie, tel que l’on pourra le contempler les 1er et 2 juillet. Un monde onirique, unique, à découvrir déambulant sur la Saône.

L'eau : un espace de liberté

Depuis sa création voilà 40 ans en Camargue, la compagnie Ilotopie fait de l’espace public sa scène. Dans la rue d’abord, « pour rassembler et créer des émotions  collectives. Je voulais m’adresser à tout le monde et pas seulement à ceux qui fréquentent les lieux culturels », précise le fondateur et directeur artistique Bruno  Schnebelin. Sur l’eau ensuite, « car petit à petit l’espace public a été tramé par les commerces, tout a été cadré. Alors que l’eau, souvent présente dans les villes, reste un espace de liberté. Et puis le regard peut partir, la rêverie est possible. Nous avons imaginé y rajouter du rêve, de la mythologie. Dès lors, l’eau des fleuves, des ports, de la mer… est devenue nos planches. »
Pendant le festival, le rêve deviendra réalité avec le spectacle DéRives inspiré du conte Le joueur de flûte de Hamelin des frères Grimm, joué sur la Saône. « Cette rivière est tout à fait appropriée pour nous car elle a des courbes, des quais, des passerelles… et son courant est léger à cette époque de l’année. » Un joli terrain de jeu pour faire briller les yeux du public.

Le 1er juillet : déambulation de 22h30 à 23h30, du pont Koenig au pont de la Feuillée.
Le 2 juillet : déambulation de 22h30 à 23h30, du pont de la Feuillée au quai Fulchiron.

Colonne de droite 1

Dans le cadre du festival

Bloc recherche - Actualités